La broderie de Lunéville a débuté pour moi, par une rencontre, ce que l’on peut appeler un coup de foudre :  un soir, au cinéma du quartier, le film d’Eléonore FAUCHER « Brodeuses » grand prix 2004 de la semaine de la critique à Cannes.

Voilà, c’est fabuleux ce petit geste simple !

Ce petit mouvement qui n’a l’air de rien sur le tissu mais quel effet d’émerveillement alors que l’on retourne le métier à broder !!!

Avenue 24 va naître quelques temps plus tard !

 

“L’énergie crée la matière, la Passion lui donne forme”

 

La création, c’est une manière de s’exprimer !

C’est une façon qu’ont les humains de produire et en même temps de découvrir ce qu’ils produisent !! D’être l’auteur et le spectateur, d’être l’expéditeur et le destinataire de ses œuvres. Comme pour les rêves !!

Je m’émerveille toujours autant lors de ce moment de retournement de la pièce brodée même si c’est moi qui la réalise. Comme si, le simple fait de passer de l’envers à l’endroit rendait la broderie radicalement nouvelle et inédite à mes propres yeux !

Et puis seulement dans un troisième temps, les créations  deviennent des objets. Elles peuvent être partagées, offertes, vendues afin que d’autres partagent le plaisir de les porter ou de les regarder.